Majorque

Environ 70 % de son produit intérieur brut provient du tourisme, développé à partir des années 1960. Pour les Allemands et Britanniques, Majorque est l’un des principaux lieux de villégiature européens, attirant nombre d’étrangers. 7 % des résidents permanents de l’île sont des Allemands, ce qui a valu à l’île le surnom ironique de « dix-septième Land ».

Si Majorque est souvent réduite à ses plages et à son tourisme de masse, l’île est pourtant une destination pleine de charme. Et même idéale pour les voyageurs en quête d’une nature sauvage et d’authenticité.

Contrairement à ce que l’on entend habituellement sur l’île et son hyper développement touristique, Majorque reste l’une des grandes destinations « nature » en Méditerranée. De majestueuses falaises calcaires plongent dans des eaux translucides, saphir et turquoise, sur toute la côte ouest et nord de l’île. L’intérieur est traversé de vastes plaines plantées d’amandiers, de caroubiers, d’oliviers et de vignobles. Sur les côtes sud et est, des yachts viennent jeter l’ancre dans des criques idylliques, accessibles uniquement par la mer ou à pied. Partout, le fantastique réseau de sentiers de randonnée pédestre et de pistes cyclables constitue un excellent moyen d’explorer et d’apprécier toute la splendeur de la nature. Et tout est possible, de la simple escapade d’un jour à l’excursion d’une semaine de village en village à travers la Serra de Tramuntana.